(#007) Cavalcade des blogs – À ma rencontre, Harley.

Logo-Cavalcade

Je reviens pour l’édition suivante de la cavalcade des blogs, cette fois-ci hébergée sur le blog de Cavali’Erre ! Cette vingt-cinquième édition porte sur le thème de la rencontre qui nous a le plus marqué. Sujet que j’ai trouvé à la fois inspirant et difficile. Des rencontres, on en fait des dizaines et en choisir une seule… Difficile. J’avais envie de parler des belles rencontres que j’avais fait dans le monde du cheval, parler de ceux qui m’avaient véritablement appris quelque chose. Je voulais parler de certains chevaux qui avaient eu de l’importance pour moi. Je voulais parler de beaucoup de choses… Cet article, j’ai hésité à le faire.

Mais cet article, Harley, il est pour toi, et juste pour toi. Notre rencontre n’a pas été la plus belle qui soit, il n’y a même pas eu de coup de foudre, mais tu restes un chapitre particulier dans ma vie. Pourtant, tu n’avais rien pour toi à ce moment-là. Je venais d’arriver au milieu de gens que je ne connaissais pas et ma tendance naturelle à la fuite me criait de partir en courant, de me cacher. Et tu étais une nouveauté toi aussi, une jument que je n’avais jamais vu, dont je n’avais même jamais lu le nom. Tu es une peste Harley, le genre de jument que je déteste d’emblée : grande, avec une nette tendance à frapper, qui se cache dans un coin dans une posture clairement agressive. Tu refuses qu’on te touche, qu’on te soigne. Ce soir-là j’avais envie de fuir et tu ne m’as pas aidé. Tant mieux. Nous n’avions rien pour nous, toutes les deux, nous n’étions pas faites pour nous entendre et pourtant on l’a fait.

Tu étais tout ce que je fuyais chez un cheval, absolument tout, et nous sommes restées un an ensemble, sans sourciller. Chaque fois je m’occupais de toi dans le noir, à la frontale. Chaque fois tu m’apprenais quelque chose et la fois suivante se passait mieux. À cheval, c’était parfois l’enfer et j’avais peur. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai remercié l’air glacial qui faisait passer mes larmes de frustration pour des yeux qui pleurent à cause du vent. Mais chaque fois nous étions là, au rendez-vous. Nous deux, ce n’était pas écrit d’avance, tu le sais. Il n’y a pas eu de coup de foudre ou d’autres choses romantiques. La première fois que je t’ai vu, je t’ai trouvé moche et j’ai eu peur. Entre ta grande taille, ton physique naturellement mince, tes quelques crins trop rares et tes oreilles prêtes à se coucher en permanence… Tu n’étais pas pour moi. C’est peut-être pour ça que j’aime notre rencontre, Harley, parce que ce qu’il y a eu, j’ai pris le temps de le construire, de persévérer. Notre rencontre, c’était un point de départ, un vrai, celui où il faut travailler derrière pour obtenir quelque chose. Je parlais des séances de pansage à la frontale… Tu sais, je crois que ça c’était un vrai résultat. La première fois, tu ne m’as pas laissé approcher et je t’ai sellé du bout des doigts, la terreur au ventre. Après je pouvais le faire les yeux fermés, sans même te voir.

Tu es la première jument que j’ai aimé, Harley, la première qui était spéciale, particulière. Et ça tu l’es devenue au fil des mois. Je me suis fait de grandes frayeurs avec toi, et mes plus grosses douleurs aussi, mais tant pis, tant mieux. Tu m’as appris la vie. Cette année tu n’es plus là mais je sais que tu vas mieux, que tu vas bien… Ça me va. Je ne sais même pas si je te reverrais un jour Harley, car tu vas pouliner d’ici l’an prochain et le temps que tu reviennes… Mais ton œil a permis une autre belle chose, une seconde rencontre, basée sur un coup de foudre cette fois-ci. Il est ton parfait inverse, il ne te remplace pas. Il est juste totalement différent. Tu as ces qualités qu’il n’a pas mais tant pis, lui en a d’autres : les siennes. Va savoir pourquoi devant l’intitulé « la meilleure rencontre » j’ai pensé à toi. Petite Harley. Louloute. Milady. Car oui, tu es une vraie dame, Harley. Une lady.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Replies to “(#007) Cavalcade des blogs – À ma rencontre, Harley.”

  1. Superbe! Quelle persévérance il t’a fallu pour rencontrer enfin vraiment la jument qui se cachait derrière ta première impression,bravo. Participation validée, bien sûr 😉

  2. Très bel article !

  3. […] troisième fois pour la cavalcade des blogs ! Après avoir décrit mon cheval idéal et raconté ma meilleure rencontre, je vais aujourd’hui passé au récit d’une histoire insolite. En effet, la cavalcade […]

  4. […] pas quelque chose d’inconnu pour Chroniques Hivernales puisque je vous avais déjà parlé de ma meilleure rencontre mais aussi de mon cheval idéal et de mon histoire la plus saugrenue, que je vous invite à lire si […]

  5. […] troisième fois pour la cavalcade des blogs ! Après avoir décrit mon cheval idéal et raconté ma meilleure rencontre, je vais aujourd’hui passé au récit d’une histoire insolite. En effet, la cavalcade […]

Laisse ton avis !