(#040) Bavardage – Juste pour la marque.

Je ne sais pas vous mais personnellement, je m’interroge. On vit aujourd’hui dans une société régie par la nouveauté, où les marques cherchent chaque jour à innover plus que sa voisine pour mieux vendre. Que ce soit une nouvelle matière, un objet connecté ou autre, paf, ça innove. C’est bien, bien sûr, ça permet d’avoir des objets de meilleure qualité, qui sont au top pour Poney et qui en plus sont beaux ! Mais euh… Je me questionne : À quoi ça sert d’avoir l’objet du moment si c’est pour le revendre trois semaines plus tard ? À quoi ça sert d’avoir le casque à la mode (et en plus d’une bonne marque) si c’est pour de suite chercher à le refourguer sur un site d’occasion ou sur Facebook ?

C’est vrai quoi : tout le monde rêve d’avoir une super selle, d’une super marque, mais on ne trouve que de l’Antarès ou du CWD (et équivalent hein, je ne jette la pierre à personne; d’ailleurs j’exagère : on ne trouve pas que ça mais beaucoup donc pour des selles sur mesure, chères et jolies, ça me semble bizarre) en vente sur les groupes Facebook. Toutes les nanas rêvent d’avoir LE casque GPA ou LE casque Antarès (ou Samshield, là encore, je vise les acheteurs, pas les marques) mais combien sont à vendre sur Le Bon Coin, sur les groupes Facebook ou ailleurs ? Et puis c’est rarement le modèle de base mais plutôt celui à 1 000 boules, avec personnalisation, strass et compagnie. Et on peut continuer longtemps comme ça, avec les Veredus, les vestes de concours… Personnellement, j’ai un peu de mal à saisir.

Je ne sais pas mais pourquoi chercher à tout prix quelque chose (car les cavalières s’arrachent ces trucs-là, clairement, il suffit de fréquenter un peu les groupes Facebook pour le voir) pour le revendre en suivant ? Parce que maintenant qu’on l’a eu, on se rend compte que soit ça ne nous va pas si bien que ça, soit l’envie est apaisée et on s’en fout finalement d’avoir une First Lady sur la tête ? Ou bien on reporte ladite envie sur un nouveau truc ?

Quand j’ouvre mes groupes Facebook d’achats/ventes équestres, je suis sidérée quand je vois le nombre de chercheurs et le nombre de vendeurs. C’est bien vous allez me dire : ils sont autant l’un que l’autre donc tout roule, tout le monde trouve ce qu’il cherche. Mais ça invite quand même à se poser la question : Pourquoi acheter ces objets ? Pour leur qualité ou juste parce qu’ils sont à la mode ? Si les gens les trouvaient si géniaux que ça, ils ne les revendraient pas aussitôt il me semble. Pourquoi à tout prix vouloir tel casque ou telle selle si c’est pour la lourder deux mois plus tard ? Parce qu’on s’en est lassé ou parce que tout le bruit qu’on en a fait était finalement mensonger ? Personnellement, je n’ai jamais touché à ces objets (et vous saurez lesquels, il suffit de voir ce que les gens s’arrachent et qui sont mis sur un piédestal dans n’importe quelle boutique d’équipement équestre) donc je ne pourrais rien en dire dessus de concret. C’est vrai qu’ils sont jolis. Mais c’est vrai aussi qu’ils sont chers. Si autant de gens cherchent d’occasion et trouvent, ça me semble un peu suspect. Enfin disons que ça m’invite à me demander si ce qu’on en dit est justifié.

Peut-être que finalement, le paraître est plus important que ce qu’on veut bien l’avouer. On achète pour la marque, parce qu’on en entend parler, parce qu’on nous dit que c’est bien et parce que c’est ce que portent les grands cavaliers (souvent sponsorisés, ne l’oublions pas). Donc on veut faire pareil, on veut porter et faire porter à notre cheval le top du top.

Mais ne serait-on pas déçu finalement si on le revend en si grand nombre ? Ou bien une fois l’objet acquis, on se tourne vers ce que l’on n’a pas encore malgré les qualités indéniables de ce que l’on possède ?

Posez la question au premier venu et il vous répondra que si si, son cheval a des Veredus autour des membres pour la qualité de l’objet et non pour la marque. Oui, sans doute, mais mon cheval a toujours été très bien protégé avec mes vieilles Fouganza qu’avec d’autres guêtres plus coûteuses. Côté confort… Nous clients, on ne peut que supposer. B. ne m’a jamais remercié d’avoir viré les Norton simples pour des Norton pro, ou des Fouganza pour des HV Polo. 😉 D’ailleurs, quitter les premiers prix semblent pour beaucoup indiquer qu’il faut aussitôt se tourner vers le haut de gamme. Comme s’il n’y avait pas d’entre-deux.

Mais tous ces trucs à la mode, c’est du haut de gamme ! C’est de l’objet de luxe, au même titre que les grands couturiers français !

D’ailleurs en parlant de marques, c’est amusant de voir tout ce qui peut s’accrocher à une étiquette. Je trouve toujours ça drôle les gens qui ne mettent leurs Veredus à leur poney que les jours de concours et qui gardent leurs vieilles Norton qui tombent en ruine pour la maison. Ou qui mettent une jolie GPA en concours également et qui gardent la Choplin défraîchie pour le manège. Oui oui, c’est pour la marque, pas pour son confort personnel ou celui de son cheval (Ou alors le cheval n’a le droit d’être bien dans ses guêtres qu’en concours ?), on peut difficilement dire le contraire dans ce genre de situation. Et à partir de là fleurissent les « Porter seulement deux fois en concours ». Eh bien 500€ de casque ou 100€ de guêtres pour deux malheureux concours, ça fait réfléchir quand même.

J’ai regardé les cavaliers de concours qui m’entouraient lors de mon dernier CCE. B. et moi nous dressions au milieu de la carrière, fièrement vêtus moi de ma veste Fouganza aux couleurs du club et de mon pantalon blanc Equithème d’occasion, et lui de ses guêtres Eric Thomas et de son tapis Fouganza, à observer la foule. (Et je ne nous sentais pas mal vêtus.) C’est fou comment on peut entrevoir deux types de cavaliers.

Il y a soit ceux qui s’en foutent, qui sont bien habillés mais qui ne font pas la course aux marques (et ils sont plus rares qu’on ne le croit), soit les gamines (et gamins!) habillées par leurs parents, soit de véritables vitrines sur poney. Bref, il y a ceux qui mettent ce qu’ils aiment, que ce soit veste GPA sur polo Fouganza, avec un poney portant aussi bien un tapis Equithème et des guêtres Zandona (donc le cavalier qui achète ce qu’il aime comme objet, peu importe sa marque et son prestige) (ou bien le cavalier en transition, qui quitte ses vieux trucs Décathlon pour migrer instantanément vers le luxe, allez savoir). Et puis il y a ceux qui ne portent que du haut de gamme. Peu importe qu’ils aient besoin de ça, qu’ils aient des sous ou qu’ils aiment vraiment l’esthétique de leur tapis, ils ont l’entière panoplie. Et généralement c’est : casque Antarès, Samshield ou GPA, guêtres Veredus Carbon Gel, tapis au logo d’une marque quelconque (Veredus, Free Jump… bref un tapis tout simple mais avec LE logo qui fait la différence), veste de marque également et selle au top (comme le reste des cuirs). Bref, des vitrines ambulantes. Les Champs Élysées sur la club 3 (ou Club Élite, je ne suis pas sectaire. :P). (Mais on m’a dit que mon tapis était très joli, dixit une miss Antarès de A à Z. 😛 → Tapis Grippy bleu marine, en vente dans tous vos Décathlon ! Mais c’est vrai qu’il est sympa, et pratique. Et bien coupé. On regrette juste l’absence du nid d’abeille dessous. Mais bon, B., en bon mannequin poney, le porte avec classe, j’admets. :P)

Et vous lecteurs, que pensez-vous de cette grande question ? On achète pour la marque et pour l’image qu’elle donne de nous ? Ou pour la qualité ?

PS – Cet article n’a pas vocation à dire que tel cavalier peut porter ceci, et tel cavalier peut porter cela. Qu’un gamin galop 2 porte un casque GPA, je m’en moque royalement ! S’il a les sous pour, il a ma foi bien raison de se faire plaisir et de prendre un casque aux qualités indéniables. Si une cavalière galop 7 choisit de concourir en Amateur avec sa vieille Choplin de dix ans d’âge, elle a bien raison aussi tant que la bombe est toujours en état d’usage ! Ou même avec une neuve si elle se sent bien dedans. Je comprends qu’un cavalier choisit tel ou tel équipement parce qu’il lui plaît et qu’il lui est adapté. En revanche, je ne comprends que vaguement la course aux marques à tout prix… quitte à se retrouver avec des trucs pas terribles (je pense à certains tapis de marque qui ne sont guère transcendants tant au niveau technique qu’esthétique).

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 Replies to “(#040) Bavardage – Juste pour la marque.”

  1. Juste pour la marque, pas sur, mais je pense que « juste pour la mode »… c’est certain pour ma part : comme pour les vêtements, j’ai envie de changer … la mode (et donc les marques) propose chaque année de nouvelles couleurs, de nouveaux produits… c’est plutôt ça qui me pousse…
    Quant a garder les « belles affaires » simplement pour les concours moi j’en suis INCAPABLE : trop hâte de les utiliser (et trop peu de concours ahah) !

    1. Je comprends parfaitement le concept du « juste pour la mode » : moi aussi j’aime bien acheter de nouvelles affaires parce qu’elles sont à la mode, tout ça tout ça. Bon, dans la limite des moyens disponibles évidemment. Mais certains produits (les casques par exemple) sont quand même franchement coûteux si on souhaite « être à la mode » et je trouve ça bizarre qu’ils se revendent aussi vite. Les gens se les arrachent parce qu’ils les veulent (et c’est bien la mode, parce que ces marques et ces modèles sont à la mode) mais il y a tout autant de gens pour les revendre ensuite. Pourtant, un GPA ou une Samshield (pour rester sur l’exemple des casques) est toujours autant à la mode en ce moment. Je m’intriguais davantage là-dessus. Si les gens les voulaient mais ne les revendaient pas ensuite, ça m’aurait sans doute moins interpellée, haha ! 😀

      1. J’achète une Samshield… là, bientôt. XD (mais je revend jamais mes casques…)

  2. Juste pour la marque, pas sur, mais je pense que « juste pour la mode »… c’est certain pour ma part : comme pour les vêtements, j’ai envie de changer … la mode (et donc les marques) propose chaque année de nouvelles couleurs, de nouveaux produits… c’est plutôt ça qui me pousse…
    Quant a garder les « belles affaires » simplement pour les concours moi j’en suis INCAPABLE : trop hâte de les utiliser (et trop peu de concours ahah) !

    1. Je comprends parfaitement le concept du « juste pour la mode » : moi aussi j’aime bien acheter de nouvelles affaires parce qu’elles sont à la mode, tout ça tout ça. Bon, dans la limite des moyens disponibles évidemment. Mais certains produits (les casques par exemple) sont quand même franchement coûteux si on souhaite « être à la mode » et je trouve ça bizarre qu’ils se revendent aussi vite. Les gens se les arrachent parce qu’ils les veulent (et c’est bien la mode, parce que ces marques et ces modèles sont à la mode) mais il y a tout autant de gens pour les revendre ensuite. Pourtant, un GPA ou une Samshield (pour rester sur l’exemple des casques) est toujours autant à la mode en ce moment. Je m’intriguais davantage là-dessus. Si les gens les voulaient mais ne les revendaient pas ensuite, ça m’aurait sans doute moins interpellée, haha ! 😀

      1. J’achète une Samshield… là, bientôt. XD (mais je revend jamais mes casques…)

  3. Moi je pense que l’on est pas obligé d’être à la mode. C’est certain que certaines personnes aiment les nouvelles choses ou ce que l’on voit partout. Mais réellement si on ne voyait pas quelques choses tout le temps, si on le c’était en magasin nous n’aurions pas envisager de l’acheter. Je pense que nous faisons cela pour ne pas être juger. Après chacun c’est goût, son budget et ses idées ! Sur ce bonne fin de journée

    1. Non, c’est certain que l’on n’est pas obligé ! Pourtant c’est quand même ce que je constate autour de moi, sur Internet ou sur les terrains de concours. Les grands (cavaliers) portent ou usent de quelque chose et on peut parier que ce même objet finira inlassablement par se retrouver en masse à bien moindre niveau. Sans parler de tout ce qui est acheté et revendu en masse inlassablement (protections Veredus, casques Samshield, Antarès ou GPA). Proportionnellement, tu trouves beaucoup moins de casques Choplin à vendre que de GPA. Il y a un vrai marché de l’occasion des objets à la mode. Les gens achètent et revendent inlassablement pour suivre la mode, ou simplement parce qu’ils se lassent terriblement vite. C’est là-dessus que je voulais mettre l’accent avec mon article. ♥ Mais effectivement, à chacun ses goûts, son budget et son avis !

      1. Oui je suis du même avis moi sur les terrains de concours je vois des tout petits avec des free jump et un casque samshield, je trouve cela un peu abusé. Après je ne critique pas.

      2. PS je trouve ton article très intéressant

  4. Moi je pense que l’on est pas obligé d’être à la mode. C’est certain que certaines personnes aiment les nouvelles choses ou ce que l’on voit partout. Mais réellement si on ne voyait pas quelques choses tout le temps, si on le c’était en magasin nous n’aurions pas envisager de l’acheter. Je pense que nous faisons cela pour ne pas être juger. Après chacun c’est goût, son budget et ses idées ! Sur ce bonne fin de journée

    1. Non, c’est certain que l’on n’est pas obligé ! Pourtant c’est quand même ce que je constate autour de moi, sur Internet ou sur les terrains de concours. Les grands (cavaliers) portent ou usent de quelque chose et on peut parier que ce même objet finira inlassablement par se retrouver en masse à bien moindre niveau. Sans parler de tout ce qui est acheté et revendu en masse inlassablement (protections Veredus, casques Samshield, Antarès ou GPA). Proportionnellement, tu trouves beaucoup moins de casques Choplin à vendre que de GPA. Il y a un vrai marché de l’occasion des objets à la mode. Les gens achètent et revendent inlassablement pour suivre la mode, ou simplement parce qu’ils se lassent terriblement vite. C’est là-dessus que je voulais mettre l’accent avec mon article. ♥ Mais effectivement, à chacun ses goûts, son budget et son avis !

      1. Oui je suis du même avis moi sur les terrains de concours je vois des tout petits avec des free jump et un casque samshield, je trouve cela un peu abusé. Après je ne critique pas.

      2. PS je trouve ton article très intéressant

  5. Quand j’ai commencé à pouvoir habiller mon cheval, j’ai acheté par mal de tapis. Ce n’était pas pour la marque mais plutôt pour la couleur… et le garrot. Très vite, j’ai revendu mes LamiCell, Scapa et compagnie et me suis arrêtée aux BR.
    Pour ce qui est de la selle, c’est une Wintec parce qu’il change vingt fois de morphologie dans l’année. Une Zaldi me plaisait bien mais si je dois à chaque fois la leur envoyer pour les modifications, ça ne va pas le faire.
    Niveau bridon, je ne sais même pas te dire ce que j’ai eu avant, je ne regardais pas. A présent j ai un Dy’on uniquement parce qu’il était en solde et que le passage de têtière correspondait pile à ce que je cherchais (Mylo étant dermiteux, cette zone est super sensible et tout le blesse).
    Étrivières Antilope pendant bien 6 ans. Elles viennent de lâcher donc j’ai acheté des Wintec.
    Je ne regarde jamais vraiment à la marque (sauf pour les tapis) mais surtout au prix et à mes besoins ainsi que ceux de mon cheval.
    Mes pantalons, je me fiche des marques, tant que je suis bien dedans.
    Mon casque je ne saurai même pas te dire sa marque haha. Il me plaisait bien à l’époque.

    Mais comme toi, j’ai regardé pas mal de fois les petites annonces. Beaucoup de vendeurs, c’est affolant.
    J’ai vendu quelques petites choses parce que j ai voulu les essayer mais quand je vois certains, on dirait une sellerie… et rien ne vient de Decathlon en fait… pourtant Fouganza mais aussi de chouettes choses parfois.

Laisse ton avis !